L’essentiel d’un micro crédit : vers une compréhension réelle de ses rouages

Les exclus du système bancaire traditionnel, ce sont les cibles principales qui intéressent le système de microcrédit. Il s‘agit d’emprunter un certain montant en vue d’un dessein prédéfini ayant trait aux aspirations du sujet. Comparativement à la sollicitation d’une demande auprès d’une banque classique, un allègement et une facilitation du processus d’acquisition de microcrédit sont à souligner.

L’essentiel d’un micro crédit : vers une compréhension réelle de ses rouages

Décryptages des principes de fonctionnement d’un microcrédit

Le microcrédit est un emprunt conçu primordialement à tous ceux qui peuvent s’identifier à la catégorie sus-évoquée. Précisément, il s’adresse aux individus ayant un statut professionnel instable et à toutes personnes dont le revenu est objectivement indécent (trop faible).

Le but factuel de ce terme débouche du fait qu’il leur est vital de se détacher de cette misère qui les embrigade à ne pas se surpasser. Il permet donc de réaliser des projets, qui sont de base, générateurs de revenus et du ressort de tout un chacun.

À ce propos, ils peuvent prétendre à une somme comprise entre 200 et 5 000 euros pour concrétiser des ambitions s’inscrivant dans :

  • L’appropriation de matériels informatiques (ordinateur, téléphone…),
  • L’entretien automobile ou les préalables y afférents (permis de conduire, autres frais…),
  • La régularisation de certaines charges sanitaires et bien d’autres.

Notons tout de même que l’octroi du crédit dépendra de la motivation du sujet, de la pertinence et de la praticabilité du projet proposé en tant que futurs bénéficiaires.

Retrouvez d’autres ressources similaires :

Taux de prêt personnel à partir de 0.40%* sur 12 mois
* pour un prêt personnel de 10 000 €

Facile et gratuit, profitez de notre
savoir-faire pour concrétiser vos projets !

Comparateur de crédit

Quelques types de microcrédits à saisir

Bien entendu, les points clés d’un microcrédit sont les raisons de cette présente intervention. C’est ce qui justifie les sélections typologiques suivantes qui méritent d’être soulevées.

Le microcrédit personnel

Ce genre de microcrédit vise les personnes mises de côté par le circuit bancaire classique. On parle, plus précisément, de celles qui ne bénéficient que des minima sociaux (allocations), des chômeurs, des étudiants, des gens sans source de revenus réguliers (employés en CDD, intérimaires).

Il a l’avantage d’être plus souple au niveau des procédures requises. À cet effet, il est moins coûteux en souscription par rapport à un prêt à la consommation. Pourquoi?? Tout simplement parce qu’il n’occasionne aucuns frais de traitement ou de gestion de vos dossiers.

Toutefois, on peut l’associer à une alternative primaire au prêt personnel traditionnel. En effet, il permet l’obtention d’une somme idem à la fourchette évoquée précédemment pour une durée de prêt allant de 6 mois à 48 mois.

Le microcrédit professionnel : une alternative pour certains entrepreneurs

Toujours dans ce même ordre idée, le microcrédit professionnel voue un intéressement plus accentué aux créateurs d’entreprises dans l’« impossibilité » de se lancer dans un prêt classique. Pour en bénéficier, la condition sine qua non à respecter demeure l’activité entrepreneuriale. Soit vous créez une entreprise, soit vous en reprenez.

À cet effet, les conditions d’accès à ce microcrédit sont plus strictes que le précédent. Vous devrez :

  • Être l’unique initiateur de l’entreprise dont on parle,
  • Être sous la tutelle d’un autre individu s’engageant à restituer la moitié du microcrédit accordé,
  • Montrer des preuves d’existence de la société (pas plus de 5 ans de sa date de création officielle),
  • Demander une somme inférieure ou égale à 10 000 €.

Ceci étant, il importe de communiquer ce besoin à une entité habilitée, à l’instar : d’Adie (Association pour le Droit à l’Innovation Économique), des chambres de commerce ou autres.

Le microcrédit en ligne : une marque de fabrique d’Adie

Il s’agit d’un domaine largement sollicité, car l’ère actuelle l’exige (mondialisation). Adie est une plateforme en ligne qui facilite la souscription à ce genre de microcrédit. Toutefois, des démarches sont à mettre en exergue pour y parvenir.

Vous êtes convié à :

  • Envoyer une demande d’emprunt appuyé de preuves de vos besoins financiers,
  • Bien reformuler les axes principaux de votre projet,
  • Communiquer votre situation socioprofessionnelle et personnelle,
  • Rencontrer le responsable suite à une prise de rendez-vous.

La somme maximale dont vous pouvez obtenir est de 10 000 euros. Et la question de la garantie des 50 % du montant octroyé est similaire à la précédente. Toutefois, vous pouvez aussi rencontrer des microcrédits de type express ou celui de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales).