Quel est le taux d’endettement à ne pas dépasser en 2022 ?

25 avril 2022 par Larry
taux d'endettement à ne pas dépasser en 2022

Le taux d’endettement est le rapport entre les dépenses mensuelles qui ne changent pas et vos crédits à la consommation vis-à-vis de vos revenus habituels par mois. Avant de faire vos prêts, une étude est nécessaire pour tirer le maximum de profit, mais surtout pour éviter le surendettement. Pour éviter une telle situation, nous allons parler du taux d’endettement à ne pas dépasser en 2022.

Le plafond actuel concernant le taux d’endettement

Le calcul du taux d’endettement dépend de vos activités et des prêts que vous avez contractés. Voici quelques informations de base.

Pour connaître votre taux d’endettement, il faut procéder à une étude au préalable. Le résultat du calcul servira de condition pour les banques par rapport à votre solvabilité. Dans ce calcul, il y a trois variables à considérer :

  • votre revenu mensuel,
  • vos dépenses fixes par mois,
  • et l’ensemble de vos crédits à la consommation.

Bien sûr, tous vos crédits à la consommation sont remboursés par votre argent de rémunération par mois. Dans le cas où vos prêts ont une valeur plus élevée que votre revenu, alors votre budget est considéré comme serré. Faire des achats supplémentaires est ainsi à déconseiller.

Le pourcentage de 30 % était le taux d’endettement pris en compte. Il ne fallait pas aller au-delà de ce taux, même si vous avez une rentrée d’argent plus importante et donc une capacité de remboursement plus élevée.

À partir de 2022, le taux d’endettement est plafonné à 35 %, dépasser ce taux est interdit par la loi, sauf pour des cas exceptionnels.

Aide au calcul des dépenses des ménages

Dans vos dépenses, on prend en compte les éléments suivants :

  • Les prêts immobiliers ;
  • Le crédit à la consommation ;
  • Les prêts auto ;
  • Les charges sur les pensions alimentaires ;
  • Etc.

Pour le calcul des dépenses, on ne prend pas toutefois en compte vos diverses primes et les parts variables de votre revenu. Pour ce faire, on considère uniquement le salaire net, c’est-à-dire en excluant les extras. Cependant, les primes et les surplus de salaires sont des atouts pour favoriser l’octroi d’un prêt.

La somme d’argent optimal qu’une banque pourra vous donner sera donc calculée en fonction du montant total que vous disposez afin de ne pas dépasser le taux d’endettement fixé. Les limites peuvent ainsi être établies et chacun est libre de prendre ou non des risques, tout en en assumant les conséquences.

Aide au calcul des dépenses des ménages

Le montant que vous pourriez obtenir auprès des banques pour vos prêts peut donc varier d’un établissement à l’autre. Cela est dû à la différence de leur politique de fonctionnement et des menaces liées au profil que vous avez (occupation professionnelle, âge, revenu, situation d’habitation…), tout en tenant compte du taux d’endettement actuel imposé par la loi.

Votre demande sera étudiée dans les détails avant la validation de la part de la banque. Cette étude est effectuée dans le but de voir votre profil et les services qu’elle peut vous offrir dans le cadre d’un prêt.

Le taux d’endettement pour un crédit immobilier

Le taux d’endettement se calcule par rapport au revenu mensuel de ménage et les crédits à la consommation. Dans votre calcul, l’évolution de la technologie vous facilite la vie. Plusieurs outils et plateformes sur internet peuvent vous aider à le faire. Certains sont gratuits et d’autres sont payants, mais ils permettent tous de comparer les diverses offres proposées et d’en tirer le maximum de profit.

Le ratio d’endettement est la plupart du temps limité à 33 %. C’est le taux qui rassure les prêteurs par rapport à la capacité de remboursement de l’emprunteur. Les banques ne peuvent pas prendre le risque sur le taux d’endettement, car plus il s’accroît, plus les créanciers risquent de ne pas pouvoir restituer les sommes qu’elles ont empruntées.

En réalité, le taux d’endettement à 33 % est juste la norme de base. Le calcul des institutions bancaires se base toujours sur votre revenu par mois. Dans le cas où vous avez un revenu faible, les banques peuvent rapetisser le ratio d’endettement jusqu’à 30 %. Mais dans le cas contraire, si votre revenu mensuel est élevé, ce taux peut aller jusqu’à 40 %.

Le rappel à l’ordre

La Banque de France et du HCSF (Haut conseil de stabilité financière) à travers son département L’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) à lancer l’alarme pour les banques afin de les rappeler de réviser sur les aspects d’éligibilité plus sévère concernant le degré du taux d’endettement légal.

Pour résumer, rappelons que le taux d’endettement de la population française s’accroît de plus en plus dans le domaine de l’immobilier. Même si le taux applicable est généralement de 33 % en termes de capacité d’endettement, les établissements bancaires peuvent toujours vous proposer une solution adaptée à votre besoin si vous le souhaitez.