Guide pour calculer votre capacité d’épargne

11 avril 2022 par Larry
calculer capacité d'épargne

Les Français sont de bons élèves en matière d’épargne. Selon les statistiques récentes d’Eurostat, ils attribuent 14 % de leurs revenus à cet effet. Par précaution ou dans l’objectif de réaliser un projet quelconque, il est conseillé de mettre de l’argent de côté, mais combien ? Voici le guide pour calculer sa capacité d’épargne.

Épargner est important, peu importe ses revenus

Certains d’entre nous pensent, à tort, que l’épargne est une pratique réservée aux personnes aisées. Pourtant, tout le monde peut le faire, notamment pour économiser. Lorsqu’on prévoit de mettre en œuvre un projet, l’épargne a aussi un rôle important à jouer. En fait, les établissements de prêt mettront à la loupe la façon dont nous nous épargnons lorsqu’on veut contracter un crédit.

Pour les banques, plus un client a une capacité à mettre de côté une certaine somme d’argent, plus c’est rassurant. Entre une personne dont les revenus sont modestes et qui dispose d’une bonne capacité à épargner chaque mois, et une autre qui a des revenus élevés, mais qui ne réalise aucune épargne depuis des années, une banque serait plus encline à accorder du crédit à la première.

L’astuce est d’être bien précis dans ses budgets. Il est essentiel d’anticiper toutes ses dépenses et ses revenus. De cette manière, on peut déterminer les frais incontournables et ceux qui peuvent être évités. En réglant ses charges fixes et en planifiant ses futures dépenses, on peut donc augmenter notre capacité d’épargne.

Alors, comment épargner efficacement ? C’est simple : il faut juste s’assurer que nos revenus mensuels soient toujours supérieurs à nos charges.

Comment calculer sa capacité d’épargne ?

Pour faire le calcul épargne, il suffit de déterminer la somme disponible une fois que les charges sont payées. Il faut aussi bien connaître ses ressources et compter ses frais sur les prochains mois, tout en anticipant les éventuelles dépenses.

Comment calculer sa capacité d’épargne ?

Concernant les revenus nets mensuels, on doit considérer :

  • Les salaires ;
  • Les pensions alimentaires ;
  • Les allocations familiales ;
  • Les prestations sociales ;
  • Le montant des loyers si on est propriétaire d’une maison locative ;

Côté dépenses, il va falloir dresser un bilan de ses charges fixes telles que :

  • Le loyer ;
  • Les factures d’énergie ;
  • Les factures téléphoniques ;
  • Le montant des échéances en cas de prêts en cours ;
  • Les impôts sur le revenu ;
  • Les taxes foncières ;
  • Etc.

Il ne faut pas oublier les dépenses courantes, comme :

  • Les frais d’alimentation ;
  • Les frais de santé ;
  • Les dépenses pour les vêtements ;
  • Les dépenses régulières pour les loisirs ;
  • Etc.

Il est même recommandé d’anticiper les dépenses occasionnelles pour les cadeaux, les vacances, entre autres.

Même si cette liste n’est pas exhaustive, l’identification de ces éléments permettra de juger plus facilement sa capacité d’épargne. En tout, il suffit de faire la soustraction entre les revenus et les dépenses.

Attention : En réalité, on ne peut pas toujours épargner toute la somme obtenue. Une partie de celle-ci pourrait encore servir à d’autres dépenses qu’on n’a pas anticipées (élévation de toiture, achat d’un nouvel équipement électronique, etc.).

Comment épargner ?

Comment épargner ?

Une fois le calcul épargne effectué, on dispose de deux options :

  • La première consiste à allouer directement les sommes qui n’ont pas été dépensées chaque mois ;
  • Comme alternative, on épargne automatiquement un montant prédéfini à chaque début du mois.

La seconde option est fortement conseillée, car de cette manière, on ne risque pas d’oublier le virement. C’est aussi un moyen de collecter un intérêt de la part de sa banque après 6, 12, ou 24 mois. D’ailleurs, l’épargne automatique permet d’anticiper le montant total de l’argent qui sera économisé à une date donnée. C’est particulièrement important lorsqu’on envisage d’investir dans d’autres projets.

Pour aller plus loin !

Il ne faut pas oublier que nos revenus  tout comme nos dépenses  sont susceptibles de varier d’un mois à l’autre. Il est donc recommandé d’évaluer ces deux postes sur une durée plus ou moins longue, par exemple, sur quatre mois.

Sur internet, il existe également de véritables outils de gestion qu’on peut facilement utiliser pour avoir une idée précise quant à son budget. Ils peuvent donner un aperçu global de nos dépenses et nos ressources. Ils nous permettent également de les classer par catégorie, de suivre l’évolution de notre budget, de recevoir des alertes en cas de dépassement, etc.

Lorsqu’on envisage de contracter un crédit, les banques de réseau peuvent également nous aider à faire le calcul épargne. Elles proposent généralement ce service grâce à leur système de gestion de comptes en agence ou en ligne. Elles peuvent même mettre à notre disposition des applications mobiles dédiées pour faciliter la tâche.