Le micro crédit pour les intérimaires

Dépendamment du statut professionnel de la personne, nombreuses sont les possibilités et les alternatives qui peuvent lui convenir. Dans ce sens, une mise en rogne de ces dernières pourrait intéresser plus d’un. Les questions qui peuvent avoir lieu d’être sont : peut-on bénéficier d’un prêt, compte tenu d’une situation professionnelle précaire?? Et quelles en sont les modalités à respecter pour s’y atteler ?

La renégociation de crédit
validation-crédit-professionnel

Comment s’effectue un prêt pour intérimaire ?

Le statut d’intérimaire fait souvent référence à l’accomplissement d’une fonction, assurée par un remplaçant dans la mesure où le titulaire n’est pas disponible. Cette définition s’inspire bien évidemment des dispositions légales issues du droit du travail.

Là-dessus, l’image factuelle d’une persona non grata serait exagérée, mais prend tout de même sens dans la perception bancaire du sujet (dossier). En d’autres termes, il s’agit là d’un statut qui n’inspire pas forcément confiance venant des établissements financiers.

Pour vous aider dans vos démarches, le microcrédit pour intérimaires existe et pourrait faire office d’un sujet réel attirant la convoitise de bon nombre de personnes. En revanche, l’essentiel serait de faire preuve de discernement en sollicitant les aides des divers organismes prêteurs à l’image du Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire ou F.A.S.T.T.

Hormis le fait d’être épaulé dans toutes les démarches qui s’y rattachent, il y a lieu de notifier que ce genre d’association est de mise. Diverses aides dans le domaine de la santé, du logement, de la scolarité de vos mômes et bien d’autres domaines y sont spécifiées.

Retrouvez d’autres ressources similaires :

Taux de prêt personnel à partir de 0.40%* sur 12 mois
* pour un prêt personnel de 10 000 €

Facile et gratuit, profitez de notre
savoir-faire pour concrétiser vos projets !

Comparateur de crédit

Les conditions à remplir pour obtenir un crédit

Dans les faits, les conditions à mettre en lumière pour pouvoir bénéficier d’un micro crédit social pour intérimaire sont nombreuses. Pour ne citer que l’essentiel, nous pouvons évoquer :

  • Être en mesure de prouver une ancienneté de 1 600 heures minimum en tant qu’intérimaire,
  • Remplir toutes les conditions requises lors d’une demande de financement,
  • Être statué missionnaire pour pouvoir demander un crédit.

Par contre, si vous préconisez de s’orienter vers un prêt-auto, qui semble beaucoup plus accessible, veillez à :

  • Prouver que vous êtes régulièrement en mission,
  • Remplir les 600 heures de mission requises pour les 12 derniers mois précédant le moment de la demande…

Pour votre gouverne, il est important de stipuler le fait que la somme accordée ne peut excéder les 10 000 euros. Là-dessus, soyez alerte d’autant plus que les taux d’intérêt sont dans la plupart des cas beaucoup plus élevés que pour un salarié de type CDI.

Pour ce faire, nous vous conseillons de vous renseigner plus en profondeur sur plusieurs établissements financiers pour procéder à une comparaison tarifaire. Raison de plus de vous confier à l’organisme FASTT, décrit précédemment.

Être intérimaire peut tout aussi rimer avec acquisition d’un crédit immobilier dans les meilleurs des cas. Il y a lieu de faire valoir les exigences suivantes pour pouvoir s’y prétendre:

  • Être en mesure de justifier un apport personnel suffisant pour entamer les
    démarches,
  • Être continuellement possesseur du statut d’intérim depuis de longues années de travail.

Sans pour autant faire impasse de l’expertise des professionnels en la matière, il est toujours recommandé de solliciter leur avis et leur intervention.

En ce sens, en faisant le bon choix de contacter un courtier, vous serez en mesure de vous approprier la meilleure offre de crédit immobilier dans cette configuration.